Extension maison : ce qu’il faut savoir

Elargir sa maison et construire une nouvelle pièce est tout à fait faisable. Cet aménagement peut devenir un salon, une chambre ou une salle de bains. Cette solution évite la solution extrême du déménagement pour cause de manque d’espace. Le logement gagnera également une valeur supplémentaire s’il est décidé plus tard de le mettre en vente.

Les conditions et les raisons éventuelles

A titre de rappel, une extension nécessite une autorisation provenant de la commune. Ainsi, les dossiers relatifs aux travaux doivent passer par les autorités administratives. Par ailleurs, les constructions doivent être conformes au plan d’urbanisme. La nouvelle pièce à bâtir doit avoir un certain volume, pour un plus grand espace de vie. Certains penseront à déménager, mais d’autres choisissent de rester. Les raisons peuvent être multiples comme par exemple l’attachement à un lieu en particulier.

Les solutions dans la pratique

Dans la pratique, les gens ont généralement recours à l’extension contigüe. Il faut seulement un terrain assez large pour les gros œuvres. En optant pour cette solution, la maison sera élargie de manière plus simple. Le nouvel aménagement pourra être bâti de plain-pied ou en étage afin d’avoir la même hauteur que la construction déjà existante. Par ailleurs, il est également nécessaire de procéder à l’élargissement des ouvertures afin de faire communiquer la nouvelle pièce avec l’ancienne bâtisse.

Quelques exemples pratiques

Une surface de 30 m² représente déjà un grand espace. Accoler deux habitations est tout à fait possible. Les extensions surélevées sont également des solutions pratiques, surtout en milieu urbain. Cette solution permet de mieux exploiter la surface aérienne. Ainsi, l’habitation déjà existante bénéficie d’une surélévation à différents niveaux. Toutefois, cette opération s’avère assez coûteuse. Le stockage des matériaux ou leur transport reste difficile en ville.

Author: Paul

Share This Post On